Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



Non-violence

(modifié: mars 2014)

C’est fou, entre engagé et enragé une seule petite lettre... et tout change ! On le voit assez, aucune rage, aucune colère, aucune guerre, aucune violence n’ont jamais résolu aucun problème. Autour de nous, en nous, les violences sont multiples : absence de communication, rejet, impulsivité, frustrations, colère, pauvreté ou désespoir font le lit de la violence.
Comment faire pour en sortir ? Cela semble impossible et pourtant il y a des outils : pourquoi ne pas les expérimenter ? Car la paix est une valeur fondamentale et la non-violence un outil privilégié pour la vivre. Voici pour commencer un court film inspirant sur ce sujet :



 :: Apprendre la non-violence ::

« A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. » John Fitzgerald Kennedy

> La Communication NonViolente ou CNV (« Nonviolent Communication » en anglais) a été mise au point dans les années par 1970 Marshall B. Rosenberg (1934-). Il s’agit d’une écoute empathique de l’autre tout comme de soi et nos propres besoins où l’on apprend à ne plus projeter d’intentions sur les mots qu’on nous dit... Le langage est au cœur de ce travail assez simple qui repose essentiellement sur un apprentissage très fin de l’expression du ressenti. M. B. Rosenberg est directeur pédagogique du Center for NonViolent Communication, organisation internationale à but non lucratif et intervient dans des résolutions de conflits. On peut se former à la CNV en France.

> Non-Violence XXI, le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) et le centre de ressources sur la non-violence de Midi-Pyrénées, sont des lieux de ressources diverses et sérieuses sur la non-violence, son urgente nécessité et les façons de la diffuser avec efficacité. L’association Gandhi International diffuse le message du grand homme, soutient des actions en Inde et produit des DVD passionnants.

> Le Manifeste Camino est lié au festival du même nom, assez unique en son genre

Lecture utile : la revue Alternatives Non-Violentes qui aborde chaque trimestre un sujet sous l’angle de la non-violence.
Dans le numéro de mai 2012 de Silence, on trouvera de très nombreuses pistes.

 :: La paix ::

> Inaugurée en 1961, organisée chaque année, la Marche de la paix relie Pérouse à Assise. Créée par Aldo Capitini, chef de file de la non-violence en Italie, traumatisé par les violences fascistes, cette marche prône la fraternité entre les peuples, le refus de la guerre et de toute forme de racisme. Une vaste manifestation populaire qui attire à chaque édition plusieurs centaines de milliers de personnes attachées au respect des droits de l’homme.

> A Grenoble, on trouve l’Ecole de la Paix (depuis 1998) et à Namur, l’Université de Paix (1976) diffusent une culture de la paix par le biais d’actions et de formations.

> On entend peu les soldats alors si vous ne le connaissez pas déjà, écoutez le témoignage de Mike Prysner, sa prise de conscience de soldat en Irak lors d’un colloque des "Vétérans d’Iraq contre la guerre" (IVAW).

> En contrepoint, il peut être utile de consulter l’Observatoire des Armements et la campagne d’Amnesty International pour la réduction du trafic d’armes.

 :: Les femmes ::

> La Marche mondiale des femmes rassemble des femmes qui œuvrent pour éliminer les causes à l’origine de la pauvreté et de la violence envers les femmes. C’est une lutte aussi patiente que déterminée contre toutes les formes d’inégalités et de discriminations vécues par les femmes. On retrouve la même énergie dans la World March of Women.

 :: Les enfants ::

> N’y sont pour rien dans nos violences. Certes, ils peuvent être crispants mais à aucun moment une violence ne saurait se justifier. Ni claques, ni fessées : passons à l’éducation positive !

 :: Les semences ::

> Obliger les paysans pauvres à racheter des semences une année sur l’autre en les contraignant à l’achat de semences hybrides est une grande violence faite à leurs savoir-faire, à leur pratique et à la terre qu’ils travaillent. En Inde, après une importante vague de suicides désespérés, la marche de Janadesh a rassemblé 25 000 personnes en 2007 et 100 000 en 2012 pour réclamer une justice pour les pauvres et les sans terres. Elle a été portée par Ekta Parishad, un mouvement populaire démocratique et non-violent.

 :: Les sans-papiers ::

> Depuis 2007, renouant avec l’esprit humaniste de saint Françoise d’Assise, des cercles de silence se forment un peu partout pour protester contre les centres de rétention en France. Ils sont ouverts à toute personne prête à donner de sa présence et de son silence pour protester en conscience. Carte et infos ici.

Voir aussi les personnalités importantes qui ont utilisé la non-violence et qui sont évoquées dans Mémoire.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

A lire aussi : livres, liens

  • La voie de la non-violence, Gandhi, Folio, 2008 (1958).
  • Révolution non-violente, M. Luther King, Payot, 2006 (1963).
  • Dictionnaire de la Non-Violence, Jean-Marie Muller, Ed. du Relié, 2005.
  • Les mots sont des fenêtres (ou des murs), M. Rosenberg, Jouvence, 2005 (1999).
  • Vivre en paix , T. Janssen.
  • La non-violence active, T. Morel.

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?