Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



Oublier l’ennui

(modifié: décembre 2012)

Partant du constat que :
- les hommes n’ont pas encore découvert le moyen de vivre en paix en partageant les ressources de la terre,
- une science indépendante et humaniste est régulièrement remplacée par des scientifiques sponsorisés pour défendre des intérêts privés,
- l’accès à une alimentation normale, à une eau pure et à une source d’énergie non-polluante ne sont pas des droits inaliénables,
on peut considérer sans peine que même si nos Ancêtres des quatre coins de la planète ont découvert bien des choses merveilleuses, il y a vraiment tout à faire.

Étant ados, vous êtes normalement encore à l’école une bonne partie de la journée. Reste donc à utiliser le reste !

Pour les balades, le moins polluant c’est évidemment le vélo (avec un casque svp)... mais un vélo en quoi ? Le bambou hyper-résistant s’impose car plus confortable que le carbone il est aussi plus résistant que l’acier. Pour les longs déplacements, la voiture d’accord mais un minimum et si possible à plusieurs, en famille ou co-voiturage avec des amis. Saviez-vous que, selon l’Ademe, 80 % des conducteurs sont seuls dans leur voiture ? De plus 1km en voiture consomme 1kWh d’énergie, soit à peu près une tonne de pétrole/an en rejetant dans l’air entre 100g et 300g de CO2/km... Si ça ne vous tente pas, reste le bus et le train... Et si vous devez prendre l’avion, pensez à compenser vos émissions via un des nombreux sites existants.

Bon moyen de partager vos idées, un film engagé et après le film, testez tous ensemble votre empreinte écologique : chacun y verra vite combien de planètes seraient nécessaires pour subvenir à ses besoins selon son mode de vie habituel. Résultats étonnants et discussions passionnées au programme ! C’est souvent à partir de ce test que l’on commence à prendre conscience que les problèmes d’environnement nous touchent tous très directement et surtout que nous pouvons nous impliquer activement dans leurs résolutions. Et si l’envie de créer votre propre univers durable virtuel vous tient, reste à créer votre univers durable sous forme de jeu (comme par exemple Durable et vous...)

Si vos copains s’ennuient les week-ends, proposez-leur un rendez-vous cueillette de fruits et légumes avec pique-nique dans une ferme pas loin de chez vous (si, si, même près des villes il y en a) !

Mais avant faites-leur lire quelques mangas bien choisis... A découvrir de toute urgence la trilogie haletante Les Fils de la Terre (Delcourt) sur l’agriculture traditionnelle ainsi que le très beau Sous un rayon de soleil (Tonkam) où les arbres sont de vrais personnages. Signalons aussi les 10 volumes de Gen d’Hiroshima (Vertige Graphic) sur la paix et Global Garden (Delcourt) plus fantastique, avec pour toile de fond l’écologie. Pour d’autres lectures, jetez un œil par ici.

Mais pour convaincre un ou deux copains de s’intéresser à l’environnement de près, n’hésitez pas à partir à plusieurs pour un voyage solidaire. C’est actuellement la meilleure manière de découvrir des modes de vie différents du vôtre, à la campagne ou dans un autre pays, de vous familiariser directement avec des environnements fragiles et des traditions solidaires. Vous trouverez probablement un chantier de rénovation, une construction de yourte ou un atelier four solaire, un puits à eau à creuser ou un groupement d’agriculteurs à soutenir histoire d’apprendre en filant un coup de main... et bien des gens en ont besoin !

Reste aussi l’exploration de la cuisine... en apprenant à faire le pain par exemple ou en découvrant des recettes végétariennes. Et si vous êtes à court d’idées emmenez vos amis découvrir l’art pauvre, naïf, rural, brut, décalé, ces arts faits de recyclage, d’humour et de bouts de trucs. Comme, par exemple, l’énorme Cyclop niché dans la forêt de Milly, bricolé par Niki de Saint-Phalle et Tinguely, le MIAM de Sète qui expose les arts modestes. Bien des artistes récupèrent, recyclent, libèrent leur imagination, s’inspirent de la nature, bref ils ont tout compris !

Alors à la récré au lieu d’essayer de vous fondre dans la masse foncez, affichez votre naturel comme une évidence, faites-vous chefs de bandes (vertes) et donnez le ton parce que demain est à vous.

> Revenir au sommaire Ados écolos.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

A lire aussi : livres, liens

  • Fans de Bio, Sylvie Harampikian, Terre Vivante, 2009.
  • Recettes des 3 sœurs pour jeunes fauchés gourmands, Alternatives, 2011.

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?