Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



Christophe Fender - éditeur tout cru

(modifié: avril 2013)

Directeur de publication du Chou brave, Christophe Fender a récemment créé les éditions Nensya, en Alsace, et publie un premier titre courageux : Natura, une BD sous licence libre à petit prix qui met en scène des crudivores et des cuitivores.

>> Mais que traficotent donc les éditions Nensya  ? Et que veut dire ce nom ?
Les éditions Nensya ont vu le jour fin février 2012 et publient des livres et BD autour de l’alimentation, de l’écologie, des modes de vie alternatifs, de la science et de la spiritualité. On essaie de publier un maximum d’ouvrages sous licence libre CC0 (le site est au possible sous cette licence CC0) : la licence CC0 (Creative Commons Zéro) est une licence libre Creative Commons permettant au titulaire de droits d’auteur de renoncer au maximum à ceux-ci dans la limite des lois applicables, afin de placer son œuvre au plus près du domaine public.
Le nom Nensya veut dire en latin : la connaissance, le partage et la liberté (Nullam eget neque scientia).

>> Qui est à l’origine du projet Natura ?
Le projet a émergé au début de l’année 2012. Je voulais faire connaître le cru par un média et Nicolas Wininger a été tout de suite intéressé par ce projet. Il a tout scénarisé et dessiné et là, chapeau bas, car pour sa première BD, c’est un coup de maître ! Je n’oublie pas l’excellent coloriste Florent Daniel qui a fait lui aussi un travail remarquable.

>> Êtes-vous tous crudivores ? Comment ça vous est venu ?
Je suis le seul crudivore. Lors d’un séjour en Bretagne en octobre 2010 chez mon oncle Gilbert, en allant chercher une remorque de foin pour ses chèvres, celui-ci m’a présenté ses voisins qui mangent cru depuis plus de 20 ans. A ce moment, je pesais 120 kilos ! J’ai pris 1 mois et demi pour faire des recherches sur quoi manger et que manger puis j’ai commencé fin novembre 2010 et je m’y suis mis progressivement pendant 3 mois jusqu’à manger cru à 100 %. J’ai un site, Manger cru, où vous pouvez lire mon témoignage complet ("Au pays des mange crus"). Aujourd’hui, je pèse 65 kilos et mon médecin généraliste est très content de mes résultats de bilans sanguins !

>> Il n’y a pas de version papier de la BD, pourquoi seulement un ebook ? Faut-il avoir une tablette pour le lire ?
La version papier coûte cher ! Le livre numérique prend un essor sans précédent avec les tablettes numériques. Cependant, il n’est pas nécessaire d’avoir une tablette pour lire la BD : un ordinateur suffit. Même sur votre smartphone, vous pouvez la lire et cela sans DRM (verrou numérique) !

>> Quand sortiront les deux autres volumes ?
Il n’y a pas de date de sortie fixée. Tout dépend du succès rencontré par le tome 1…

>> Avez-vous d’autres formes d’engagements dans l’écologie ?
Pour ma part, cela se traduit par l’investissement au sein du magazine Le chou brave publié trimestriellement sous l’égide d’une association, dont l’idée a germé dans la tête de Carine Phung, la rédactrice en chef. On y traite de différents sujets sur la permaculture, l’énergie libre, les plantes sauvages et l’alimentation vivante.
Nous avons aussi lancé une chaîne Youtube : http://www.youtube.com/user/CHOUBRAVETV
A titre personnel, je commence à jardiner sans chimie pétrolière, en buttes et en m’aidant avec de l’électroculture ! A ce sujet, je vous renvoie à la vidéo de Philip FORRER dans l’Aude.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?