Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(24 janvier 2013)

Un renouvelable pour continuer comme avant

C’est une définition possible de ce que les Anglais appellent le "greenwashing" : on ajoute trois éoliennes, une centaine de panneaux photovoltaïques made in China, on importe les poires bio d’Argentine et roule ma poule nous voilà top renouvelables, bio & co.

Du grand n’importe quoi évidemment qui consiste à repeindre le tout en vert sans remettre en question une seconde tous les aspects destructeurs du système actuel.

C’est ce qui se mijote en Crète. Là où la civilisation minoenne a vu le jour, là où Henry Miller écrivit ses plus belles pages du Colosse de Maroussi, là où le linéaire A et le linéaire B furent nos balbutiements d’écriture, là où dansait le Zorba de Kazantzakis et où le Greco apprit la peinture.

La Crète, déjà bien défigurée par les programmes immobiliers touristiques des décennies passées, s’apprête à recevoir le coup de grâce avec un grand délire énergétique vert, soit disant "propre" qui revient à détruire tout ce qui reste de sauvage et beau pour créer un grand parc électrique renouvelable. D’autres solutions ? Évidemment qu’il y en a, mais tellement moins lucratives...

C’est du même goût que le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou la poignée d’emplois créés par Monsanto dans l’Aude : un micro-bénéfice comme un sparadrap sur une jambe amputée pour un méga-désastre environnemental derrière parce que tu ne pourras pas remarcher comme avant avant longtemps.

Amoureux de la Grèce ou simples passants, lisez l’article d’Okeanos et signez la pétition en bas de page - merci !






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?