Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(26 mars 2012)

Tu as la Mitsuko attitude ?

J’aime bien Akata parce que la petite équipe qui se démène pour éditer des mangas insolites vit au quotidien sa tentative de mis en cohérence avec tout le jonglage qui va avec... Voyez plutôt : Sylvie et Dominique ont commencé par Paris, la librairie Tokam de la rue Keller, leurs éditions puis la création de leur nouvelle société, Akata donc, basée au fin fond du Limousin et sous-contrat chez le grand et puissant Delcourt. Un grand écart intéressant entre rural et urbain, entre Japon et Limousin.

Alors bien sûr, ils font du manga de base chez Delcourt parce que c’est encore ce qui se vend le mieux et que, même en Limousin, tout se paye, si, si. Mais ils cultivent aussi leur jardin et régulièrement sortent de pures perles. Vraiment. Les Fils de la terre, lecture essentielle de 8 à 108 ans, c’est chez eux et rien que pour ça vous pouvez leur être reconnaissants.

Ce mois-ci, c’est la Mitsuko attitude... On avait vu avec Switch Girl que les filles ont un double visage et que les mangaka Japonaises peuvent et savent comme nulles autres être crues, directes et très physiques avec un humour fin. Les aventures de Mitsuko se situent dans cette veine-là et j’en ris encore en repensant à certaines pages !

Après la mort de son père, Mitsuko s’installe chez son oncle et découvre une famille qui se nourrit vraiment bizarrement. Avec un humour cracra très jouissif, Mitsuko va apprendre peu à peu l’importance d’une bonne hygiène de vie pour se sentir vraiment bien dans ses baskets. Elle explore l’univers des super-aliments, des cures, des lavements, des buveurs d’urine et autres dingues d’enzymes en faisant la part des choses avec bon sens et ouverture d’esprit. Mettez ce titre entre les mains de toutes les ados de votre connaissance, démarrez les débats avec elles et vous leur rendrez un GRAND service !

Le volume 1 sort ce mois-ci mais je vous mets la jolie couverture du volume 3 que je préfère.

Et puis à force, si vous n’achetez chez vos éditeurs que leurs titres vraiment intéressants, il y a de très fortes chances que "ce qui se vend" ne se vendent plus. On pourrait donc ainsi commencer à passer enfin des livres qui se vendent aux livres qui se vivent !!

Oui, je sais, je suis en forme ce matin.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?