Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(19 novembre 2011)

Sortir d’urgence du nucléaire

Je me souviens du livre de George Perec Je me souviens et dans ma valse d’images mentales issues de la mémoire collective je me souviens de l’avion percutant les Twin Towers. Matraquage de cette image passée en boucle comme jamais aucune autre partout tout le temps et qui décida des réponses ripostes violentes que l’on sait.
L’attaque était adressée à un pays, à un empire.

Pourquoi les images de Fukushima-Daiichi ont-elles disparu, si vite, de nos écrans ?

Pourquoi cette violence-là, ce risque dément qu’un gouvernement et un corps de métier font courir à toute une population est-il nié à ce point ?
Est-ce que quelqu’un là-bas au Japon est menacé d’une peine quelconque ?
Est-ce qu’un responsable endosse ?

Et nous ? Nous, la France, "le pays le plus nucléarisé au monde par rapport à sa population" ? Nous, nous avons des accords politiques revisités, un lobbying d’Areva hier encore, une traînée de Cesium 131 dans les airs hier aussi.

Voilà six ans que je suis au Réseau Sortir du Nucléaire et quand il y a eu Fukushima, j’ai pensé que le million de morts de Tchernobyl (entre 1986 et 2004) allait enfin avoir un visage pour les Français. Je ne peux pas croire que nous dormions à ce point dans ce pays ! Je ne peux pas croire que nous soyons aveugles et sourds !

Et pourtant... Je viens de terminer le petit livre vert Sortir du nucléaire, c’est possible ! et je vous le recommande. Une première partie plante le décor : 62 pages dans un asile de fous.
Juste un exemple : selon les calculs des spécialistes un accident majeur était prévu toutes les 100 000 année-réacteur (soit 1 réacteur fonctionnant pendant 1 an par forcément continu) (p. 56). Or depuis 1979, 5 accidents graves ont déjà eu lieu dont 4 catastrophes majeures.

Puis, heureusement, tout autant de pages ensuite de scénarios possibles, faisables, réalisables, là, tout de suite, demain, sans que personne ne perde son travail, au contraire. Des possibles qui partent de nos besoins et non de leurs profits.

A quand la France, pays des Lumières renouvelables ?

Également parus (ou à paraître) cette année : Y. I. Bandajevski et al, Tchernobyl 25 ans après, Ed. Yves Michel. C. Lepage, La vérité sur le nucléaire, Albin Michel. Le manifeste negaWatt, Actes Sud.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?