Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(26 octobre 2012)

Si loin, si proche - 3/En Grèce comme en Pays de Loire

Ce coup-ci ce n’est pas bien loin.
C’est même sous nos yeux.
Regardez.

La semaine a mal commencé. Nous sommes dans la forêt de Skouries, un coin de Grèce pas trop éloigné de Thessalonique, dans le nord du pays donc.
Si le sud de la Grèce, les Cyclades, etc., sont de sublimes cailloux pratiquement dénués d’arbres (à quelques exceptions notables, comme l’île d’Andros où les sources abondent), il faut savoir qu’il reste en Grèce quelques forêts sauvages, profondes, aux abords de la frontière albanaise notamment. Et celle de Skouries.

Dimanche dernier, 2000 manifestants ont défilé vers le site de la société Eldorado pour protester pacifiquement contre l’impact environnemental de l’exploitation minière.
Vous pensiez que c’est un droit de ne pas vouloir voir un coin de nature défiguré ? Que le bon sens avait sa place quelque part dans nos démocraties ? Que quelqu’un se soucie de la qualité de votre habitat, de vos ressources naturelles, de votre santé ? Certes, jusqu’à un certain point c’est le cas - le point où l’arrangement avec la société de l’exploitation est possible. Mais s’il n’y a plus d’arrangement, alors la réponse est toujours la même : la répression.
Et c’est ce qui s’est passé. Des escadrons de la police anti-émeute attendaient les manifestants de pied ferme pour leur lancer des grenades lacrymogènes, jusque dans leurs voitures.

Petit extrait relevé sur l’excellent blog d’Okeanos : "Des policiers auraient cassé les fenêtre des voitures en bas de la jonction de la route, avec les passagers restés à l’intérieur, ont tabassé des manifestants âgés, contraint une femme de 55 ans à s’agenouiller, la blessant à la jambe et ont cassé l’objectif de la caméra du journaliste @nikospilos."

Revenons maintenant dans nos frontières, à 4h de Paris, et voyons.
Il existe actuellement 14 aéroports dans l’Ouest de la France mais un jour, - je vous la fais courte -, un groupe d’amis bétonneurs, financiers, politiques, émirent l’idée d’un projet fou : un nouvel aéroport à Nantes.
Plus grand, plus vite, plus fort... Un Grand Projet Inutile que je croyais vraiment dans les cartons... Il y a un léger différé avec la Finlande. Et ce matin, Jul Art m’écrit : "Il faut que tu parles de ça."

Et pour cause : cet aéroport prévu à Notre-Dame-des-Landes sur 1 600 hectares sera inutile puisque l’actuel est plus que performant. On (Vinci & Co) va bétonner, expulser, pourrir, polluer... pour créer des emplois ? Allons !
Coût prévu : "600 M€ pour le site et 1 500 M€ pour les dessertes" (source).
C’est Mr Ayrault, maire de Nantes ces 20 dernières années et actuel Premier, qui pousse et accélère violemment. C’est Son Projet et l’écologie, il s’en fout. Pour preuve, il a envoyé ses bataillons de gendarmes pour déloger les protestataires. Et les écolos ? Ceux du Larzac dont je parlais hier, et les José Bové, Nicolas Hulot, Cécile Duflot... où êtes-vous ? Au chaud ?

"Plus de 1 000 gendarmes et CRS ont été déployés pour expulser violemment quelques dizaines de personnes, détruire quelques maisons occupées, saccageant bocage et zones humides. Faire place nette pour que les bulldozers et pelleteuses en charge des premiers travaux puissent entrer en action. Un gouvernement de gauche où, faut-il le rappeler, siègent des ministres écologistes, vient de prouver qu’il n’hésitait pas à exproprier, déloger, détruire, gazer et arrêter tout ce qui bloque les intérêts économiques et financiers d’une multinationale privée." (Mediapart)

"Alors que semaine après semaine, les climatologues publient des études montrant la gravité du changement climatique, on s’apprête en France à construire un aéroport qui stimulera le trafic aérien, important émetteur de gaz à effet de serre. Alors que l’artificialisation des sols et la disparition des paysans sont officiellement déplorées, on la planifie ici, ce qui la justifiera ailleurs. Alors que le pouvoir du capital et les partenariats public-privés sont partout dénoncées, on donne les clés du projet à la multinationale Vinci. Il y a des moments où il faut savoir dire non." Dixit Hervé Kempf dans l’édition du Monde du 21.10, qui suggère que NDDL devienne "cause nationale".

Si vous voulez en savoir plus encore sur Notre-Dame-des-Landes passé-présent-futur, filez lire l’article de Superno et contactez l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes).






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?