Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(18 février 2012)

Redevenir visibles

On le sait, on le voit assez : le système hyper-centralisé qui domine actuellement dans nombre de pays produit des élites urbaines dont la tâche n’est plus d’assurer le bon fonctionnement de sociétés démocratiques mais de gérer des missions sans craindre de faire usage de corruption, pillage, collusion.
Relire Hervé Kempf si le moindre doute vous effleure.
Hervé Kempf, rappelons-le, est journaliste au Monde et l’un de ses moindres mérites et d’avoir largement ouvert le débat sur le lien entre la crise écologique et la crise capitaliste.
On le sait, cela ne peut plus durer et cela ne va pas durer.

Il faut que nous, les gens, les humains, nous redevenions visibles.
Pas juste des consommateurs, des cœurs de cible, de pourcentages.
Redevenir visibles sous l’avalanche de gadgets inutiles, d’images vides, de campagnes, de promotions, sous ces tonnes de vêtements que personne ne portera jamais, ces millions de sacs à mains, ces milliards de canapés, livres, disques, dvd, produits.
A un bout de la chaîne il y a des gens qui fabriquent tout cela "pour nous" et par nécessité.
Et à l’autre il y a nous qui hésitons entre rouge ou vert pour cette 14e paire de chaussures par plaisir, par ennui, par vide si souvent.

Curieusement, eux, nous ne les voyons pas. Leur nécessité semble ne pas nous concerner alors que bien évidemment si. Et nous ? Est-ce que nous sommes visibles, nous, les "refusants" (comme le disait Ph. Lebreton et comme j’ai dit dans un livre) ?

Redevenir visibles. Recouvrir toute ces monceaux de trucs avec nos visages, nos émotions, nos volontés de voir tout cela changer. Couvrir les murs de villes même. C’est tout le sens de la campagne Inside Out menée avec les Colibris qui culminera le 31 mars où les visages des candidat-es vont s’afficher sur les murs.

Ralentir, prendre nos deux jambes et marcher, simplement ensemble, de Marseille à Paris, de la Bretagne à Paris, du Nord, de Toulouse... Une marche des Sans Voix se prépare pour occuper Paris le 21 avril.

Redevenir visibles pour nous donner la main et former une chaîne humaine pour dire haut et fort NON au nucléaire. Cette énergie polluante, chère et dangereuse qui nous a été imposée. Ce sera le 11 mars entre Avignon et Lyon.

Dans tous les départements deux journées nationales d’actions les 24 et 25 mars avec le Mouvement de la Paix car : "En ces temps de crise, où l’argent semble si difficile à trouver, il est bon de rappeler que près de 20 % du budget de la France est consacré à la Défense nationale et notamment à la modernisation des armes nucléaires. Est-ce vraiment la priorité du moment ?"

Visibles donc. Et audibles.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?