Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(11 mars 2012)

Rapide Abécédaire Japonais
(personnel et universel)

A comme Aveugles ? Et comment était-ce possible après avoir vécu H. et N. ? ou encore A comme Amaterasu, du nomde de LA déesse du Soleil : c’est pas beau ça ?

B comme Bushido - titre du code d’honneur des samouraïs où l’on apprend qu’obéir est tout, entre autres. B aussi comme Bonzaï, une conception de la nature (?) réglée au pas.

C comme Chat et Chevet - deux livres essentiels : Je suis un chat de Sôseki et Notes de chevet de Sei Shonagon à lire au coin du feu quand on sera sorti de l’auberge.

D comme Disparition ?


E comme Eko - fille des arts - Sato qui m’apprit des rudiments de japonais.

F comme Les Fils de la Terre  : le meilleur manga de tous les temps à venir. F comme mont Fuji que très peu ont vu mais que tout le monde reconnaît.

G comme Goldorak, Albator et Candy de mon enfance.

H comme ces haricots rouges dont on fait une pâte d’azuki merveilleuse qui se love à chaque saison dans les feuilles des pâtisseries de Toraya. H surtout comme Hokusaï un de mes cinq plus grands artistes de tous les temps.

K comme kitsch, déjanté, hellokittesque, limite dingue, une idée que je me fais des Japonais urbains se pressant dans les artères couvertes de néons chargés de gadgets, habillés de sublimes kimonos en microfibres colorées et munis de parapluies robotisés qui leur servent une tasse de thé vert.

O comme l’Ombre de Tanizaki et ce culte de l’Obéissance aussi absurde que légendaire.

K comme kindness - gentillesse. En 1960 est né le Small Kindness Movement en réaction à des violences à l’université de Tokyo, devenu en 1997 le World Kindness Movement : on se prend dans les bras, et c’est bon. K aussi comme Kobayashi, réalisteur génial de Seppuku.

M comme Madadayo ! un des tous derniers films de Kurosawa, sans Toshiro Mifune mais hautement jubilatoire.

N comme Nagasaki : 75 000 tués immédiats.

P comme Paysans et fiers de l’être, Masanobu Fukukoa ou Takao Furono, par exemple, et aussi P comme Princesse Mononoké - sans commentaire.

R et S comme Raffinement et Subtilité : alors comment peut-on en arriver là ?

R aussi comme Recyclage urgent de Toshiba, Sony, Yamaha, Toyota, Mitsubishi...

S comme Sugino Senseï (1904-1998), maître dans l’art des armes anciennes (kobudo) que j’ai eu la chance de rencontrer. S aussi comme surpêche.

T comme Teikei  : les mamans japonaises ont été les premières parmi les pays riches à marcher vers une alimentation non polluée et locales en retrouvant la vente directe de produits bio du producteur au consommateur dans des teikei, ce qu’on appelle chez nous les Amap.

U comme Moriheï Ueshiba (1883-1969). Renseignez-vous si vous ne savez pas qui c’est.

V comme Art de Vivre ou Artifice ?

W comme wasabi, surtout quand on croit comme moi que c’est une délicieuse petite pâte de pistaches... Sachant que mon sushi préféré c’est riz/avocat.

Y comme Yourcenar qui écrivit des textes magnifiques sur Mishima, le Japon, les animaux, la farine non-traitée, qui s’inquiéta et qui fut bien la seule à l’Académie Française.

Zen comme zen, avec en ce qui me concerne, une gratitude immense envers Taïsen Deshimaru.

A comme artificiels ?
A comme adultes ?
ou
A comme autonomes ?

A voir : six autres très courts films d’Arte sur les Japonais après Fukushima.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?