Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(30 juin 2013)

La vraie couleur de la vanille

Savez-vous quelle est la vraie couleur de la vanille ?
Noire.
Et comment se présente-t-elle partout sur nos étals ?
Blanche.

D’une couleur à l’autre, voici comment se résume l’histoire d’une terrible usurpation. Une histoire si triste que j’ai vraiment hésité à en parler. Celle d’un jeune esclave un peu adopté par un nobliaux savant de l’île Bourbon avant qu’elle ne devienne la Réunion et que l’esclavage y soit aboli.

Edmond, avant de recevoir le nom d’Albius, n’est rien qu’un prénom et le protégé de Ferréol Bellier Beaumont, botaniste brillant, aussi généreux que frustré, ce qui fait rarement bon mélange. L’enfant grandit dans un jardin fabuleux, adopté de cœur mais pas vraiment, toujours renvoyé à son statut d’esclave par son lâche protecteur qui ne lui fait aucun mal sans toutefois le protéger du mal. Ainsi, le jeune Edmond, un jour de colère, découvre seul comment féconder la vanille - opération impossible jusqu’alors - ce qui assurera la fortune de tous les planteurs de l’île, sauf la sienne, vu qu’il n’est rien. Il y a dans nos imaginaires et cultures encore beaucoup à faire avant que la vanille soit associée au noir, aux jeunes mains d’Edmond, et à la honte des colons.

J’avais vraiment aimé l’impertinence de Mathilde, petite héroïne de Sophie Chérer, mais cette fois, dans un registre nettement plus sombre, l’auteur explore le drame humain avec brio. Bouleversant.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?