Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(7 septembre 2012)

La Fête des Simples

C’est une des rares fêtes où il faut vraiment être - ze place to be, comme on dit.

Proposée par les SIMPLES - vous vous souvenez ? cette structure rassemblant des fanas de plantes dont Thierry Thévenin avait bien voulu nous parler... - cette fête rassemble donc producteurs, cueilleurs et amateurs de plantes venu-es de partout partager leur passion.

Peut-être, me direz-vous, que l’époque n’est pas à la fête ? Oh que si ! Parce que c’est là que vous rencontrerez des gens actifs tous azimuts pour la préservation du vivant qui vous initieront à la botanique, à la distillation, à la cuisine sauvage même. De quoi, si besoin est, vous remettre en route vers l’essentiel et réactiver votre lien avec Dame Nature.

Également des promenades contées, des conférences, un dialogue avec un médecin tibétain, un éclairage sur la préhistoire, de la traction animale, un partage avec la sémillante Dominique Coll, et bien sûr, un grand marché de producteurs...

Ce qui ne gâche rien, la fête a lieu cette année dans l’un des plus beaux coins de France : en Ariège, plus précisément dans le Séronais, sur les contreforts des Pyrénées. Je ne vais donc pas me gêner pour vous recommander chaudement d’aller coucher vos nuits chez notre amie du sublime Domaine de Terrac, elle a créé là un lieu enchanteur où elle cultive son potager bio et vous fait partager, elle aussi, sa passion pour la nature.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?