Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(29 août 2012)

La femme de fer

Ce n’est pas une chronique sur Mme Thatcher, rassurez-vous.
A la fin des vacances, vous aurez peut-être comme moi besoin d’un petit coup de pouce pour vous y remettre... non pas se remettre à notre passionnant boulot écolo mais retrouver, comment dire, l’élan, la foi, l’espoir, un peu tout ça en vrac.

Oui, quelques bonnes vitamines disons pour affronter la rentrée sociale et politique qui s’annonce déjà musclée vu les dernières sorties aberrantes de notre gouvernement sur le nucléaire, une filière d’avenir.

Des vitamines ? Oh oui, il m’en faudrait un cocktail puissamment dosé de VitCcourage, VitEespoir, VitTténacité, VitPRprise de risque, VitIimagination et... et... le secret du chef, la petite épice magique qui relance la machine et fait qu’on s’accroche malgré tout, la VitJjoie. Eh bien ce cocktail-là, si vous prenez le beau livre qui raconte la vie de Vandana Shiva paru chez Terre Vivante en 2011 et vous l’avez. Votre cerveau boit les pages les unes après les autres. Miraculeux. A lire d’un trait - ou à boire d’une traite, et inversement.

Alors qui est Vandana Shiva ? Encore un guru New Age ? Une indienne inspirée à l’origine d’une nième méthode de yoga des ongles ? Du tout.

Vandana Shiva c’est :
- un énorme bindi rouge en feutre sur le front
- un engagement de scientifique pour le vivant (et non l’économie) aux côté des plus démunis
- une opposition constructive aux œuvres mortifères des multinationales de l’agro-alimentation qui entendent breveter plantes et semences
- l’aide aux paysans indiens via le réseau Navdanya qu’elle a fondé sur un terrain rendu totalement stérile par 25 ans de culture intensive d’eucalyptus et ramené à la vie après des années d’un travail acharné basé sur l’observation et le respect de cet environnement
- une réflexion puissante sur la démocratie
- la protection de la biodiversité, notamment via des banques de semences
- une militante de l’éco-féminisme récipiendaire du prix Nobel alternatif en 1993.

Bref, cette femme, c’est un monument, une pile, un exemple d’engagement profondément inspirant. Et le livre témoigne très bien de cette force tout en insistant aussi beaucoup sur tout l’environnement de cette femme, humain, naturel, spirituel, avec des photos très fortes.

Le sous-titre du livre est : "Victoires d’une Indienne contre le pillage de la biodiversité." Voilà, tout est dit : des histoires de victoires du pot de terre contre le pot de fer, et comme ça fait du bien !

Vandana Shiva vient de lancer un appel à la mobilisation pour la liberté des semences - question cruciale s’il en est.
Je vous en reparle bientôt.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?