Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(8 février 2012)

La conférence de Yokohama ne fait pas la Une

Vous me direz, une conférence de plus... Et bien vous aurez tort.
Celle-là, il ne fallait pas la louper et pourtant personne, pas un journal hexagonal, n’en n’a fait sa "Une", je ne l’ai pas trouvée sur Terra Eco et pas un blog écolo n’en parle, pas même le Réseau "Sortir du nucléaire".
Ce n’est que par hasard, en podcastant une émission radio de l’irremplaçable Ruth Stégassy, que je suis tombée dessus.

Et je suis tombée de haut.
Figurez-vous que par endroit, au Japon, la décontamination se fait au karcher.
Bref, les autorités continuent à se moquer complètement de l’état réel des gens qui semblent en être réduits au mieux, comme le maire de Minamisoma, à lancer des appels au secours via Internet.

A Yokohama, en janvier dernier, 11 500 personnes ont fait le déplacement et 100 000 ont suivi les débats en ligne.
Le sujet de la conférence citoyenne : un monde sans nucléaire.
Et personne n’en parle ?

M’est avis qu’il faut sortir de ce silence de mort, non ?

L’émission Terre à terre, "Retour sur Fukushima", à écouter.

Site de la conférence : Global Conference for a Nuclear Power free world.

Jusqu’à dimanche 12, participez au vote des vidéos contre le nucléaire. C’est un travail important parce que c’est aussi grâce à la créativité des travaux sélectionnés et à leur diffusion que le message va pouvoir passer de plus en plus. C’est par là.



Vos commentaires




Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?