Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(25 juin 2014)

Journal de campagne - 7

J’ai découvert hier - pardonnez ma lenteur - l’existence du "cheik invisible", le sinistre remplaçant de Ben Laden (en pire, nous dit-on), et cette terrifiante histoire qui entre dans toutes les chaumières en distillant la peur encore et encore me donne encore plus envie de raconter l’histoire des Changeurs de monde !

Aujourd’hui, un pays du Sud a osé dire : basta... en reversant une horloge, quel beau symbole ! Je pense que j’ouvrirai l’introduction des livres avec ça...

Parfois, je me demande si ce qu’on appelle "l’âge de raison" ce n’est pas surtout l’âge de soumission, pas vous ?



Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2014 à 22:46, par auteur Nicolas Desclèves en reponse Journal de campagne - 7

    Bien que l’âge de raison, c’est celui de la soumission. Soumission à notre société.
    À 58 ans, je suis de plus en plus fappé par les "obligations" de chacun. Ça concerne l’habillement, la nourriture, les loisirs, les transports, les émotions... Toute notre vie est régie par des règles non écrites, culturelles, qu’il nous faut suivre sous peine d’exclusion.
    Dire "tu a toujours le choix" n’est pas entendable. La reponse fuse : mais on, il faut que, je dois...
    Ton projet de livre m’intéresse. Même si je crois que c’est mon cœur, mon comportement, ma vie qu’il faut changer. Le dire, c’est ce que tout le monde fait. Le faire soi ? Je m’y attelé depuis qq années, sans témoigner, écrire ou essayer de transmettre, même à mes enfants.




Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?