Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(24 juin 2014)

Journal de campagne - 6

Pour une timide comme moi, lancer une campagne est quelque chose de vraiment difficile, se mettre en avant, aller frapper aux portes, tout ça, pfff, c’est dur dur. En même temps, je ne crois qu’aux projets collectifs alors ça me donne aussi beaucoup de joie.

La solitude est indispensable à notre construction mais nous sommes voués au lien car nous sommes des créatures de partage. Et tant mieux parce que ce sens de l’autre, ce sens de la relation et de nous sentir reliés les uns aux autres est une des forces du mouvement alternatif.

Hier, un participant du projet des Changeurs de monde m’a envoyé ce mot qui m’a laissée sans voix, le coeur en joie et en gratitude. Je n’ai pas du tout l’habitude de ça.

"Merci de lancer ce beau projet ! Je pense que c’est ce dont nous avons fondamentalement besoin aujourd’hui : montrer au plus grand nombre l’étendue des possibilités qui s’offrent à nous. Les constats toujours plus alarmants ne suffiront pas à pratiquer un sursaut de la majorité. Pour éviter la résignation, il faut stimuler l’imagination des gens et mettre en lumière que de nombreuses alternatives sont possibles et peuvent être menées dans la joie. Vous avez tout mon soutien."

En regardant le soleil faiblir au-dessus du lac ou le moucheron s’enivrer de basilic sur ma table, la gratitude est là aussi : la vie est merveilleuse au-delà de tout.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?