Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(6 février 2014)

Je suis tellement en retard...

C’est rien de le dire et j’en suis désolée chers lecteurs fidèles et chers éditeurs qui m’envoient de superbes services de presse. Je me relève à peine d’une sciatique carabinée et quand je regarde devant moi je vois un bel horizon de travaux et de jours.

Quatre ou cinq chroniques arrivent très bientôt sur LaSeiche, deux ou trois sur Natural Writers, la traduction de Ceux qui sèment avance super bien, on restructure Solar Fire avec de nouvelles pistes et idées ainsi qu’une équipe agrandie, bref ça ne chôme pas.

A très vite !

La citation du jour : "L’omniprésence de molécules toxiques dans l’eau, l’air extérieur comme intérieur, les aliments, les sols, les peintures, les vêtements, les cosmétiques, les jouets, dans des milliers de produits de la vie quotidienne est devenue l’une des plus graves questions de notre époque. [...] Lutter réellement contre ce qu’il faut nommer une épidémie de cancers imposerait de mettre en question la liberté d’empoisonner qui est laissée à l’industrie chimique. Ce qui conduirait par entraînement à une refondation morale de la société tout entière. "

Lire son article - comme souvent, excellent - sur le plan anti-cancer de F. Hollande.

Et si besoin pour compléter le tableau, celui du Monde sur les pesticides (ici) et celui de Ouest France () qu’on ne pourra pas taxer de canards hippies.

Ajout de taille : un entretien de Rina Nissim avec une approche lucide de la santé des femmes et du cancer du sein. A écouter ici.






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?