Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(29 novembre 2012)

Je n’ai pas d’argent et ça me plaît !

On pourrait pointer en vitesse les coquilles du livre, car c’est toujours dommage, on pourrait pointer l’aspect répétitif de pas mal de passages, on pourrait aussi discuter des heures sur ce qu’elle entend par "pas d’argent", on pourrait critiquer le prix du livre et l’absence de version téléchargeable, on pourrait rester perplexe devant l’oscillation des intentions affichées (tantôt "avoir du succès", tantôt "aider les gens" - mais faut-il être célèbre pour aider les gens ?), bref on pourrait faire les Français qui n’encaissent pas les réussites - c’est presque un sport national. On pourrait. Mais ça n’a aucun intérêt parce que dans le vaste business du développement personnel teinté de New Age, Lilou Macé n’est pas comme les autres.

Et d’une, elle a une énergie assez dingue vu le travail qu’elle abat (près de 2000 vidéos en ligne sur son site sans pub).
Deux, entre le moment où elle a fini son livre et maintenant, il s’est passé qu’elle a reçu beaucoup de soutiens et elle fait une expérience d’abondance vraiment créative qui pourrait en inspirer beaucoup.
Trois, elle est le nombril du monde et elle a raison. Parfaitement en phase avec l’époque (et je lui envie presque ce talent), complètement centrée sur elle, habitée par l’envie d’aider mais consciente avant tout qu’aider les autres passe par s’aider soi-même.
Ce qui donne une jeune femme qui cherche ardemment (et parfois de manière obsessionnelle, comme elle le dit elle-même), avec ce qu’elle a, avec ce qu’elle est, et qui ose faire état de ses peurs matérielles sans chichis, avec l’audace de dire : "voyons si cette épreuve très angoissante du manque d’argent dans un monde matérialiste peut m’apprendre quelque chose ?" et de croire que son questionnement pourrait en aider d’autres.
Sans critique du système et pour une fois c’est très bien comme ça, ultra-concentrée sur elle mais flirtant en permanence avec la fraternité, Lilou ne livre ni dogme, ni culte, rien d’autre qu’un témoignage truffé de croyances qui (lui) font du bien, le tout doublé d’un reflet : le sien, celui d’une âme inquiète, anxieuse, assoiffée d’évolution et qui tente, là où elle est et là où elle en est, d’évoluer avec gratitude. Comme nous, non ?

Lilou est une journaliste indépendante engagée dans ce qu’elle fait et, à mon avis, qu’on adhère ou pas, on ne peut que saluer cette sincérité devenue tellement rare de nos jours chez les médias.



Vos commentaires

  • Le 1er décembre 2012 à 08:49, par auteur NATHALIE en reponse Je n’ai pas d’argent et ça me plaît !

    Merci pour elle
    Pour son amour et son travail Merci
    Merci pour votre témoignage il est en lui même le reflet de l’abondance dont nous avons tous besoin.
    Nous sommes lien et unique en même temps
    Alors ALLONS Y SOYONS CONFIANT CONSCIENT




Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?