Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



(18 novembre 2012)

3 façons de se nourrir... à vous de voir

Ce n’est pas forcément évident à la lecture de ce site mais la cuisine, l’alimentation, et par conséquent potageage et jardinage font partie de mes passions. "Vous n’imaginez pas à quel point le contenu de notre assiette influence notre état d’esprit." (p. 40)

Je suis devenue végétarienne par dégoût du sort réservé aux animaux élevés et abattus industriellement. C’est une de mes manières de protester dans ma vie quotidienne - ce qui ne m’empêche pas de me régaler d’une bonne omelette d’œufs bio de temps en temps ou d’un (petit) morceau de viande dont je sais qu’elle n’est pas bourré d’antibiotiques, que la bête a vu des champs avant d’arriver dans mon assiette et aura été abattu dans un certain respect de sa qualité animale.

Cette décision, d’autant plus facile à prendre qu’elle est économique, m’a permis d’explorer énormément de goûts et de combinaisons alimentaires sans jamais me prendre la tête, traversant des expériences et des erreurs de débutants - comme le "tout-fromage" par exemple.

J’ai retrouvé cet esprit curieux et ouvert, sans jugement envers la différence, dans ce petit livre que je vous recommande en ces temps de serrage de ceinture, Mes petites recettes magiques aux protéines végétales. Si le bon sens est perçu comme magique (il faut dire, on en manque tellement !) alors l’ouvrage est vraiment magique car il en déborde !

"C’est curieux comme se nourrir sainement, acte simplissime, vital et instinctif, est devenu compliqué ces derniers temps. Pourtant, depuis des millénaires, nos besoins n’ont pas vraiment changé, et ce que peut nous offrir la terre non plus. C’est juste l’offre, tirée par un marketing à outrance, qui s’est complexifiée de façon déraisonnable." (p. 14)

Si vous êtes tenté-es sans savoir vous y prendre, si votre bourse est plate ces temps-ci et si vous avez envie d’apprendre vite et bien à vous passer pour une large part des produits animaux, ce guide plein de tonus et d’allant est pour vous, alternant des conseils nets et clairs avec pas mal de recettes vraiment simples.

Pendant ce temps... à Singapour, a été inaugurée la première ferme verticale... C’est-à-dire qu’en l’absence de terre cultivable et d’espace au sol pour des serres, fruits et légumes sont placés les uns sur les autres, dans des bacs, et le tout a la taille d’un immeuble. C’est de la culture hors sol urbaine. Pour l’instant, la ferme produit 1/2 tonnes de légumes mais vise les 3 tonnes, ce qui sera possible si des investisseurs suivent. Prix des légumes, entre 10 et 20 cents de plus qu’au super... et c’est local ! Est-ce que ça vous inspire ?

Pour finir, une 3e façon de se nourrir, qui cette fois n’a rien de hors sol... En prise totale avec les éléments. Retour vers le passé ou prise d’autonomie ? A vous de voir !



Vos commentaires

  • Le 4 septembre 2014 à 19:05, par auteur Sébastien en reponse Sébastien

    Encore un avis intéressant ! D’où viennent toutes ces infos ? Il est tellement rare de voir des actus qui sortent de l’ordinaire sur un blog. Comment faire pour vous contacter ? ;-)
    Sébastien prix sac poubelle

  • Le 15 décembre 2014 à 19:30, par auteur Antoine en reponse 3 façons de se nourrir... à vous de voir

    Bravo pour cet article qui m’a tout de suite interpellé


    Adopte une femme libertine et salope


    Adopte une femmes salope sur
    http://yeslibertin.net/ pour faire des rencontres sur le meilleur site de rencontre cougar




Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?