Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



Pascal Aspe - jardinier de Terre Vivante

(modifié: décembre 2012)

Petit entretien avec Pascal Aspe, jardinier heureux et docteur en biologie, butant et bêchant à Terre Vivante et grand amateur d’oignons qui a bien voulu consacrer un peu de temps aux lecteurs de La Seiche.

Comment ça vous est venu le jardinage au bout des doigts ?

C’est avec mes grands-parents que j’ai appris le jardinage. A leur côté, j’ai semé mes premiers radis et je garde un souvenir mémorable de la récolte familiale des pommes-de-terre... Déjà conscient qu’un jardin est tout un univers, je m’occupais de ruches et j’élevais des poules.

Et à Terre Vivante, vous jardinez depuis combien de temps ? C’est un travail permanent ?

Je travaille depuis deux ans, à temps plein, dans les jardins du Centre écologique Terre vivante.
J’essaie de créer un lieu ouvert sur le monde : ouvert à la nature environnante et accueillant pour les humains ! Le tout, sans produits chimiques.
Depuis le printemps dernier, j’anime les stages de jardinage de Terre vivante. L’idée est de partager notre savoir-faire et d’apporter aux stagiaires des solutions à mettre en place dans leurs jardins.
Les stages « Mon potager de poche » ou encore « Jardiner sans se ruiner » sont mes préférés.
Mon objectif ? Démocratiser le jardin bio !

Quel de genre de public participe aux stages de Terre Vivante ?

Tous les passionnés de jardin, des débutants aux plus experts qui veulent découvrir ou approfondir le jardin bio.
Tous ont aussi une sensibilité à l’écologie et toutes les catégories d’âge sont représentées.

Qu’est-ce que vous aimez dans ce que vous faites ?

J’aime plus que tout suivre le rythme des saisons, travailler dehors et avoir les mains dans la terre.

Voulez-vous me dire un mot d’une plante, d’un légume ou d’un fruit que vous aimez particulièrement ?

Je suis dingue de radis ! C’est un souvenir d’enfance, celui de mes premiers semis quand j’étais petit.
Je suis aussi fou de l’oignon de Toulouges (et pas de Toulouse !) car il est catalan, comme moi. Avec une salade de tomates, ça vaut tout l’or du monde !

Programme des stages de Terre Vivante.

(c) de la photo Kathia Delormel






Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?