Dans l'océan du net, des chroniques et plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.



Questions/réponses

Qu’est-ce que c’est ce site ?
Avant tout, ce sont les bonnes adresses et les bons tuyaux d’une consom’actrice pour vous aider à aller vers le changement. Mais aussi des rencontres, des chroniques régulières, des témoignages, des blogs de passionnés.

Mais encore ?
Le site de La Seiche fonctionne comme un puzzle, l’ensemble formant une véritable matière organique de centaines d’adresses, d’actions et d’esprits allant tous vers une recherche d’humanisme où l’écologie, la solidarité, l’altruisme, la non-violence, l’écoute, le respect, la patience, la lenteur, la confiance, le don, le travail intérieur, la beauté, la recherche de cohérence et de liberté ou encore l’imaginaire composent le visage d’une humanité dans laquelle des milliers de gens se reconnaissent déjà aux quatre coins de la planète, une humanité qui est nôtre, celle avec laquelle je me sens vraiment en phase.

Quels sont les critères de sélection d’une adresse sur LaSeiche.net ?
Il y en a 4 :
> la remise en question des systèmes non-écologiques,
> la proposition concrète de pistes, réponses, actions, produits fiables, etc.,
> la démarche d’incitation directe au changement écologique,
> la cohérence et la transparence de l’action.

A quoi ça sert ?
A vous inspirer, à vous dire que vous n’êtes pas tout-e seul-e à vouloir changer, à vous donner des idées concrètes, des pistes fiables.
Toutes les adresses de la vie quotidienne concernent des produits que j’utilise. Les lieux que je recommande je les ai visités ou bien j’ai réuni assez d’avis fiables et de documentation sur eux pour vous les recommander.

C’est pour qui ?
Pour ceux et celles qui cherchent à faire autrement et qui ne savent pas forcément par où commencer, ni avec qui... C’est aussi un peu beaucoup pour les jeunes parce que c’est vous qui ferez les frais de la crise du vivant et qu’il faut profiter de l’énergie de votre jeunesse pour vous investir dans le changement de société qui est en cours.

L’écologie, qu’est-ce que c’est ?
Dans ce site, l’écologie est proposée comme un choix de vie fondé sur certaines valeurs individuelles et collectives de respect et de diversité de l’environnement (humain, animal, végétal, minéral, affectif, social, professionnel, culturel, etc.). C’est aussi une conscience de la réalité actuelle de la "crise écologique".
Le mot d’écologie est à la mode en ce moment mais ce qu’elle désigne se pratique depuis bien longtemps dans le monde entier, sous forme de savoir ancestral notamment - c’est donc une mode... qui n’en n’est pas une ! A mes yeux, l’écologie actuelle est à la fois un retour à une certaine conscience en même temps qu’une évolution nécessaire pour la survie de l’humanité.

Pourquoi une rubrique Valeurs ?
C’est une rubrique un peu à part qui fonde toutes les autres... Le but est d’essayer de présenter brièvement des valeurs fondatrices pour donner envie, si besoin, d’approfondir les choses en allant lire les penseurs et acteurs du changements. L’idée est aussi de présenter les personnes qui ont porté et portent encore ces idées dans le monde.
La valeur qui semble centrale dans l’écologie est celle du bien commun et nos environnements sont un bien commun.

Développement durable ou écologie ?
Grands médias et politiques ont l’art de tout mélanger ! Généralement, le développement durable (DD) est un concept vendeur qui, bien souvent, ne veut rien dire, c’est trop souvent un " renouvelable qui ne sert qu’à continuer" (l’expression est de F. Nicolino). La plupart du temps dans le DD, comme on dit, il s’agirait "tout simplement" de remplacer toutes nos technologies par du "vert" sans repenser notre manière de consommer, nos besoins réels ni notre connexion avec les pays du Tiers-Monde. Ainsi, le DD lourd (soutenu par des pollueurs notoires par exemple), l’écologie qui marche si ça rapporte et autre greenwashing n’ont pas leur place dans ce site.
Je crois fermement à la nécessité d’un changement d’outils techniques autant que de cadre de pensée et de paradigmes, notamment économique. Repenser les mythes du "développement" et de "la croissance" fait partie de ce changement.
Pour ce qui est de l’écologie, elle est malheureusement représentée en France par un parti désopilant ou pitoyable selon l’angle d’où on l’on observe. C’est une exception française déprimante au possible au regard des enjeux de terrains.
Entre le DD et l’écologie de la bougie, il existe une voie du milieu que chacun doit pouvoir (re)trouver et se forger en disposant d’informations et de pistes de recherches fiables. Cette voie du milieu qui concerne simplement le vivant, rassemblant avec bon sens le versant écologique et le versant social existe déjà dans bien d’autres pays qu’en France. C’est sur ce chemin que se situe LaSeiche !

Est-ce que c’est un site d’écologie profonde ?
Entendons-nous d’abord sur les mots : la deep ecology pensée par le philosophe norvégien Arne Naess (1973) place le vivant en perspective sans plus faire de l’homme le centre du monde. Mais il ne s’agit certainement pas pour autant d’éliminer l’homme du jeu contrairement a ce qui a été dit un peu vite dans l’Héxagone ! Puisqu’il y a une écologie superficielle et une écologie profonde alors oui, ce site a une nette tendance à l’écologie profonde, profonde au sens large, où écologie rime avec équilibre.

Est-ce que c’est un site de décroissance ?
Pour avoir l’expérience d’autres réalités que celles des pays riches, je me suis convaincue de visu que la croissance n’est pas infinie et qu’il y a un équilibre soutenable autant qu’équitable à construire d’urgence et par tous-tes comme une avancée (et non une récession).
Sur les pas d’Ivan Illich, Lanza del Vasto, Gandhi, Nicanor Perlas, Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Jean-Marie Pelt et tant d’autres, j’encourage modestement la simplicité volontaire, la non-violence active, la re-localisation conviviale, la désobéissance radicale, la sobriété heureuse, le droit de retrait ou encore l’abondance frugale. Bref, appelez ça comme vous voulez mais pensez-y !
Actuellement en France le mot de décroissance est sujet à polémiques et malentendus. Rappelons qu’il vient d’un rapport paru en 1973, The limit of growth, traduit en français sous le titre déjà bien faussé de Halte à la croissance ! Ses importantes mises à jour de 1993 et 2004 n’ayant même pas été traduites en français, le débat me semble assez faussé.
Un journal et un parti utilisent en France le mot de décroissance dans un esprit qui n’est pas le mien.

Est-ce que c’est un site politique ?
Est-il possible de vivre en société sans que ce soit politique ? En ce sens oui, c’est un site politique. Mais LaSeiche.net est complètement a-politique de la politique partisane de France et d’ailleurs. Tout simplement parce qu’aucun ne me semble porter un regard juste, honnête et responsable sur ce qui est en train de se passer. Et c’est triste.

Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de forums ?
Parce qu’il y en a déjà plein ailleurs ! Le but n’est pas de vous faire passer des heures à discuter avec votre écran mais d’aller rencontrer de visu les gens dont on parle. Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez laisser des commentaires dans tous les articles.

Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de newsletter ?
Une lettre d’infos prend du temps alors si vous voulez suivre l’actu du site, inscrivez-vous sur Twitter ou au flux RSS du site (en haut à droite) et vous serez alerté des derniers articles.

Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas inscrire soi-même son adresse ?
Parce que ce n’est pas un annuaire, ni une plate-forme de liens mais un carnet d’adresses choisies.

Pourquoi on ne parle pas des grands noms médiatiques de l’écologie ?
D’abord parce que vous les connaissez déjà. Ensuite parce que certains acteurs de l’écologie ont des activités à plusieurs niveaux... et si vous ne les retrouvez pas ici c’est tout simplement parce que la transparence et la cohérence de leurs actions ne me semblent pas forcément limpides.




Twitter FacebookRSS

Ce site est proposé par

Cliquez ici pour voir tous nos livres.
<p>Mes adresses, trucs, conseils</p>
C'est La Seiche qui pèche !
Dans l'océan du net plus de 1000 adresses fiables, éthiques et bio.


Zoom de la semaine

Rencontres avec des passionnés

Et pourquoi une seiche ?

Parce qu’elle a plein de tentacules pour toucher et s’intéresser à 1001 choses ! Sa capacité d’apprentissage est étonnante, elle s’adapte et change de couleur plus vite que le vent. Et sa meilleure défense c’est... son encre sépia. Autrefois, quand les écoliers s’en allaient flâner sur les chemins de traverse, dans les encriers l’encre séchait... Mais qui est La Seiche ?